Le Marketing Politique à la sauce Législatives + Cas d’étude

Le Marketing Politique , Parlons-en !

A l’orée des élections législatives dans mon pays, qui auront lieu le 18 Décembre 2016,  j’ai décidé d’étudier de près le Marketing politique à la sauce législatives pour changer un peu du modèle présidentiel si courant depuis Mitterrand et si populaire depuis Obama.

Mais d’abord, Le Marketing Politique, qu’est ce que c’est au juste ? Pour faire simple,  c’est « l’ensemble de méthodes dont peuvent faire usage les organismes politiques pour définir leurs objectifs, leurs programmes et pour influencer le comportement des électeurs »– Luc Dupont 
On peut alors concevoir un « marketing mix » s’articulant autour des « 4 P » traditionnels:
•    Le Produit : l’homme politique, le candidat
•    La Promotion : la publicité
•    La Distribution : les tournées du candidat
•    Le Prix : le vote
Source: IAB.France

Les plus beaux exemples de Marketing Politique se passent une fois n’est pas coutume aux USA. Après OBAMA Vs ROMNEY, nous avons TRUMP Vs HILLARY… Et les analyses à leur sujet pullulent sur la toile, des plus sérieuses aux plus fantaisistes ! CNN / Washington Post / The Telegraph  (English versions)

Paul Ryan
OBAMA Vs ROMNEY en 2012
trump-vs-hillary
CLINTON Vs TRUMP en 2016

Le Monde / US NEWS / etc …

Résultat attendu le 08 Novembre 2016. Personnellement, je pense qu’Hillary Clinton va l’emporter haut la main car on l’y prépare depuis 10 ans. Souvenons-nous qu’elle avait échoué de peu face à Obama pendant les primaires démocrates de 2008 alors qu’elle était la favorite et avait eu même plus de voix que lui. Comme le dit si bien les américains, Wait & See !.. 

Mise à jour: Donald Trump est devenu le 45ème Président des USA déjouant tous les pronostics !


Sous nos cieux, loin du pays de l’oncle SAM, une agence de communication est à saluer en Afrique en matière de Marketing Politique : VOODOO COMMUNICATION. Ils sont bons, très bons même. Alassane Ouattara (2010 et 2015) et Ibrahim Boubakar Kéïta dit IBK (2013) pour ne citer qu’eux, leur doivent une fière chandelle ! (Article de Jeune-Afrique sur VOODOO, ces faiseurs de Présidents).

Une très bonne étude est d’ailleurs faite par Strat’Marques sur tous les candidats à l’élection présidentielle ivoirienne de 2015 à travers les Dossiers Marketing Politique de Strat’Marques . L’étude est bien faite, bien documentée et surtout complète  (08 dossiers traitant de la Communication de chaque candidat à l’élection présidentielle ivoirienne !). Rien à ajouter sinon mes lauriers ! Je vous recommande vivement ce site et cette étude !


Mais pour des législatives, les techniques diffèrent ou du moins se gèrent différemment, et c’est la raison de mon article. En effet, les objectifs sont les mêmes, mais pas les budgets ni les ressources. Ainsi :

Le Produit : Le (la) Député(e) constitue ici le produit du Parti qu’il représente. Comment le vendre ? le faire connaitre ? et surtout, le faire élire ? … Le problème des prétendants à l’assemblée nationale est d’abord la visibilité. Difficile de se faire remarquer quand tu es postulant à l’hémicycle. Tu n’es certainement pas le produit d’appel ou produit Vedette du parti car ce rôle est dévolu à celui qui se frotte aux présidentielles. Tu n’es pas le produit Vache à Lait non plus car il n’y a pas grand chose à attendre de toi sur le plan économique et financier, les attentes se reportant le plus souvent sur le candidat aux municipales et sur les membres-cadres du parti. Que reste-t-il ? Il reste au futur-député à se débrouiller pour ne pas devenir un Poids-mort. En effet, son statut est un statut de Dilemme et sa mission, c’est de le rester ! Car : Il ne sera pas le produit Star en tant que député, jamais la Vache à lait qui finance les autres candidatures, mais il a toute les chances d’être un Poids mort pour son parti s’il n’y prend pas garde, et ce, même s’il remporte l’élection.

matrice-bcg
MATRICE BCG DE L’IMPACT D’UN CANDIDAT SUR LE PARTI ET SUR LE PUBLIC

C’est pourquoi le Candidat doit se démarquer dans  :

  • ses prises de positions : Elles doivent obligatoirement avoir l’adhésion populaire au risque pour le candidat d’être isolé 
  • son engagement : Il doit être total, ferme et affiché envers son parti, sa région et sa population
  • sa sobriété : Être sobre dans ses propos car ce sont les paroles qui condamnent, mais aussi dans ses rapports avec l’argent, l’alcool et les femmes (ou les hommes !)
  • son zèle : Il doit montrer un zèle brûlant dans son engagement pour sa population
  • ses priorités : En théorie, ses priorités sont greffées à celle de la population qu’il désire représenter. En pratique, sa priorité c’est d’être élu… et réélu !
  • sa vie privée : se démarquer dans sa vie privée, c’est laisser transparaître ses valeurs dans sa vie de famille et le faire savoir !

La Promotion: Se faire remarquer pour un élu, c’est de la publicité et le média-planning est le plus privilégié. L’affichage et les tractages sont deux étapes traditionnelles par lesquelles les candidats sont obligés de passer. Mais l’objectif, c’est de faire le Buzz. Que ce soit du Good Buzz ou du Bad Buzz, c’est de la Communication. La frontière est si fine entre le bad et le good buzz, que certains politiciens surfent sur du « Gros Buzz« , qu’il soit positif ou négatif, l’essentiel est d’attirer les regards sur soi, on aura le temps après de corriger le tir s’il y a lieu d’être. Sauf que, bien souvent, on fait le buzz malgré nous ! Dans ces cas là, votre attaché en Communication se sent bien seul face à votre bourde et se demande s’il ne va pas augmenter ses tarifs. Demandez conseil au –Spin doctor- de Donald Trump ! Il est devenu tellement aguerri par les bourdes de son client qu’on entendra bientôt qu’on lui propose une chaire à Harvard !(rires)   Trois (03) cas se présenteront donc à nous :

  • / Good Buzz : Tirez un profit maximum de cette situation car c’est un instant très éphémère ! Inondez de votre présence les plateaux Tv si les finances le permettent; sinon, accroissez significativement votre présence sur les réseaux sociaux en publiant comme jamais, optez pour des insertions dans les magazines et journaux en relation avec votre buzz… Et ce, même si le public cible ne s’y prête pas trop ! Ils rencontreront bien des gens qui parleront de vous !
  • / Gros Buzz: Un gros Buzz, c’est un Buzz qui semble positif pour les uns et négatif pour les autres. En fonction de ton camp, tu le prends bien ou mal. Quoiqu’il en soit, ton buzz fait débat ! Nous avons l’exemple de l’Honorable député Yasmina Ouegnin lors du vote à l’assemblée Nationale de Côte d’Ivoire relatif à la nouvelle constitution. Elle a été l’une des rares à voter NON, ce qui lui valu un très gros Buzz tant chez ses admirateurs que chez ses détracteurs !
yasmina-ouegnin-vote-non
La Député OUEGNIN Yasmina a créé un « Gros Buzz » en votant Non à l’avant-projet de Constitution !
  • / Bad Buzz : La politique, c’est le long terme ! A titre d’exemple, regardez la famille Le Pen ! C’est 03 générations de politique raciste couronnée de petits succès tout de même ! Pourtant ce sont les champions du Bad buzz ! Comment ont-ils faits ? Ils ont tout simplement surfé dessus ! Ils ont minimisé l’effet négatif et ont profité de la scène médiatique qui s’offrait pour inviter à leur cause ou pour influencer les opinions, à tel point que les médias ont parlé de Lepénisation des esprits ! C’est exactement ce qu’il y a lieu de faire !  **Description: Je suis politicien et je crée un Bad buzz suite à une maladresse. Tout de suite, les médias et réseaux sociaux  s’en emparent et ça devient Viral ! Que faire ? Si je me fonds en excuses, je devrais toujours le faire, à toute occasion et pour toujours (Cas de Mme Clinton par exemple) ! Si je ne m’excuse pas, je passe du Bad Buzz au « Bad Guy », et là, c’est foutu pour ma candidature ! Si je l’ignore, le public ne me le pardonnera pas ! Si je me défends, je risque de paraître encore plus Con (Cas de la marque Tesco)!… Hé bien, je détourne le sujet ! A chaque occasion qu’on me donnera ou non, je détourne le sujet. Désolé de prendre encore une fois le cas « Le PEN », mais à ce jeu là, ils ont acquis une expérience qu’il serait bête d’ignorer. A ses débuts, Le Papa ne s’excusait guère de ses inepties; conséquence il était devenu le bad guy que toute la France avait en horreur ! A force, sa stratégie s’est dessinée au fil du temps et de ses scandales pour apparaître aujourd’hui avec une efficacité tranchante dans la bouche de ses héritières.

***

Voilà comment on fait d’un Bad Buzz, une tribune ! Plusieurs chercheront à savoir pourquoi ci, pourquoi ça ? Cette recherche créera chez certains d’entre eux, une forme de sympathie si vous savez faire de vos bourdes des occasions de leur parler des sujets qui les concernent.

Une des recettes de Donald Trump pour se faire moins détester par les américains, a été d’organiser une télé-réalité dès 2004 appelé The Apprentice. En entrant dans son univers, de nombreux américains  se sont pris d’affection pour cet antipathique notoire.Aujourd’hui, il est le 45ème Président élu des USA ! usa-flag-01


La Distribution: Elle doit concerner essentiellement la circonscription et elle n’a pas l’air aussi évidente qu’elle y parait. En effet, se faire voir dans une région africaine, c’est se faire accompagné de bruits, de griots (suiveurs) et de présents. Avec la réalité des routes africaines, ce n’est pas du tout une partie de plaisir. En fait c’est la partie la plus éprouvante à gérer pour le candidat, surtout s’il désire être candidat d’une circonscription rurale. Cela signifie qu’en amont, il maîtrise les mœurs et coutumes de la région; qu’il s’est affilié les chefs et rois de la région, qu’il en connait les coins et recoins… S’il lui manque un seul de ces détails, sa seule planche de Salut c’est d’être un Digne Fils de la région ! Hélas oui, en nos lieux-ci, les élections sont tintés de tribalisme; c’est une réalité encore plus criarde aujourd’hui qu’hier.

La tâche n’est pas non plus aisée en zone urbaine car la concurrence y est beaucoup plus féroce. En effet, tous les grands partis se battent sur les communes  d’Abidjan notamment sur les communes du Plateau, de Cocody et de Treichville. Ici, le tribalisme est moins exacerbé. Toute la place est donnée à la promotion du produit (du député !)… En fait non, pas vraiment ! Toute la place est donnée à la promotion du parti d’abord ! Ce sont les partis qui font des meetings pour présenter leurs produits.. pardon, leurs candidats. Si la greffe prend, alors le candidat a de sérieuses chances d’être élu, non à cause de sa personne, mais à cause de son parti !

Le succès d’un candidat dans une circonscription  dépend moins de lui-même que du succès de son Parti dans cette région !

Pour faire court, côté Distribution , le candidat doit privilégier :

  1. Les propositions de son parti. Le candidat doit être capable de communiquer et d’expliquer sans trembler toutes les décisions prises par son parti. Il doit en être le défenseur et le promoteur.
  2. Les événements et manifestations marquants de son parti tout en veillant à bien se positionner en 1 ère ligne devant les photographes, cameramans et journalistes présents (A condition que la manif soit pacifique sinon bonjour les regrets ! )
  3. Les rencontres avec les chefs de régions, de quartiers, de familles et de jeunesses de la circonscription visée. En langage marketing, ce sont eux les Facteurs clefs de succès (FCS) .

Le Prix: Il correspond au Vote ou à l’intention de vote. Difficile d’évaluer les intentions de vote en Afrique pour un parti. Les cabinets de sondage sont rares voire même inexistants et leurs résultats portent à sourire lorsqu’on fait l’effort financier de se payer leurs services. Alors pour des législatives, en arriver là ? Non sans façon ! Le moindre mal, c’est d’évaluer tout d’abord la côte de popularité du parti dans la région, et ensuite la côte de popularité du candidat dans le parti ! La tâche est encore plus ardue pour les candidats indépendants ! Ils ont une visibilité quasi-nulle, ne disposent pas d’équipes de campagnes efficaces, 90%  d’entre eux sont  financièrement très limités et ne possèdent pas de données fiables concernant leur propre impact politique sur le terrain. En Côte d’Ivoire, le vote coûte cher …au propre comme au figuré ! Il n’est donc pas rare d’observer des candidats distribuer gracieusement des billets ici et là afin « d’encourager » la population à aller voter pour eux…Technique ultime pour se mettre le peuple dans la poche, il parait qu’elle est efficace. Vu son caractère particulier, aucune étude ne viendra confirmer ou infirmer cette rumeur !

Le Vote coûte cher !  Plusieurs candidats deviennent de véritables G.A.B le temps de la campagne ! ⊗ A défaut de te séduire, Je t’achète ! rougir-de-honte

Voyons maintenant le cas d’une politicienne atypique qui a fait du chemin depuis son entrée dans la politique en 2011.


CAS DE L’HONORABLE DÉPUTÉ OUEGNIN YASMINA


depute-ouegnin-yasmina-02
Député de COCODY Ouegnin Yasmina

Pour achever mon long article (oui oui, je reconnais qu’il est un peu long !), je traiterai en étude de cas la candidature du député Ouegnin Yasmina. Nous verrons les forces et faiblesses de sa candidature si candidature il y a, car je n’ai pas encore eu la confirmation qu’elle se représente pour les législatives de son pays. (Article de Jeune-Afrique 20/04/2016)

Yasmina Ouegnin, née le 8 juin 1979 à Boulogne (Paris), est une personnalité politique ivoirienne, plus jeune députée de Côte d’Ivoire sous la bannière du PDCI-RD(source Wikipedia) depuis 2011  – (se référer aussi à sa page Facebook pour plus d’informations concernant son pedigree)

Si la député veut se (re)présenter aux législatives pour la commune de Cocody, elle va avoir du pain sur la planche. En effet, de nombreux éléments militent en sa défaveur :

↓ Son désamour avec son parti : C’est un secret de polichinelle, mais il y a très peu de chances que Yasmina puisse se représenter sous la bannière du PDCI. Le désamour a atteint son paroxysme lorsque celle-ci n’a pas suivi la consigne politique de son parti lors du vote de l’avant-projet de la constitution à l’assemblée nationale. Vu que ce parti est un poids lourd dans la vie politique du pays, c’est un hara-kiri politique (suicide politique) que de se le mettre à dos, tant sur le plan politique et économique que social.

↓ Le Bad Buzz lié à sa vie privée : Un boulet pour tout politicien que de devoir se justifier ou se défendre à chaque fois qu’un journal à scandale s’y met; souvent sans aucune preuve à présenter. Un boulet que doit (sup)porter Mme Ouegnin compte tenu des attaques auxquelles elle a fait face depuis sa prise de fonction à l’hémicycle.

↓ La nouvelle concurrence de la candidate du RDR : Cette concurrente n’est autre que Me Affoussiata BAMBA-LAMINE, ministre de la communication. Rien que ça ! (Avis personnel : Il est vraiment dommage que la cumulation de postes ne soit pas encore abroger dans ce pays...). Elle se présentera dans la commune de Cocody sous la bannière de son parti le RDR. Et cette dame, c’est un « Pur Produit » de 1er choix au regard de tout ce que nous avons écrit précédemment sur ce sujet de Marketing Politique. Jugez-en vous même :

  • Elle a une grande proximité avec son parti le RDR,
  • Elle jouit du soutien indéfectible des cadres de son parti, elle-même étant l’une des porte-voix de celui-ci (« Produit Star » dans ma matrice BCG)
  • Sa présence est régulière dans tous les médias et le Hors-média,
  • Elle est la Ministre de la Communication et 2nd Porte-parole du Gouvernement actuel ! (Qui dit mieux ???
  • La communication sur sa vie privée est filtrée et mesurée,
  • Elle peut s’appuyer durant sa campagne sur la meilleure agence de Marketing politique de Côte d’Ivoire Voodoo Communications

On l’aura compris, c’est vraiment mal parti pour  « Yas » (son petit nom populaire) ! Mais tout n’est pas sombre dans ce tableau et de nombreux autres éléments pourraient faire tanguer la balance en sa faveur.

↑ Sa présence dans les médias et les réseaux sociaux : Pour le meilleur et pour le pire dira-t-on ?! Non, plutôt pour le meilleur! En effet, Yasmina a réussi à demeurer présente dans nos cœurs et nos écrans à travers :

  • Ses prises de positions sociales en faveur des femmes et des jeunes du pays
  • Sa présence accrue dans les réseaux sociaux (plus qu’aucun autre il me semble !)
  • Sa présence dans les magazines people pour la bonne cause  
  • Son interactivité reconnue avec ses followers, fans… sur les réseaux sociaux 
  • Sa disponibilité à accompagner les  jeunes entrepreneurs
  • Sa mobilisation contre le cancer du sein en Côte d’Ivoire
  • Ses actions citoyennes pour la promotion de l’eco-responsabilité etc…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, elle n’a pas chômé ! Il y en a beaucoup trop pour tout mettre et c’est tout à son honneur !

 ↑ Le gros buzz de son « Non » à l’assemblée :  Comme je le mentionnais plus haut dans l’article, un Gros Buzz a sa part d’admirateurs et de détracteurs. Ce « Non » assumé lui a tout de même donné cet aura politique que plusieurs politiciens recherchent sans succès toute leur vie : Une Personnalité politique ! Tout comme le député Kouadio Konan Bertin , (dit KKB) candidat malheureux à la présidentielle 2015 , Nul doute que cette prise de position courageuse lui servira dans un avenir que nous espérons pour elle tout proche.


KINGMAKERS, en tant que conseiller (spin doctor) proposerait à Mme OUEGNIN de se présenter dans une autre circonscription que celle de COCODY. Pas évident, compte tenu des liens très forts qui unissent Yasmina à cette commune et de son engagement à faire bouger les choses en son sein. Néanmoins, si elle veut forcer le destin à Cocody, sa seule et unique chance est de se présenter  sous la bannière Indépendante avec une main tendue vers le « Front du refus » et ses affiliés (FPI Affi et FPI Sangaré). En dépit de leurs divisions, leur vivier électoral potentiel est équivalent à celui du RHDP (Association de plusieurs partis politiques ivoiriens dont le RDR, le PDCI, le PIT, le MFA…). Privé de leurs 03 cadres que sont Gbgagbo Laurent, Blé Goudé Charles et Simone Ehivet, déchiré par des luttes internes de leadership, affaibli par des années de vaches maigres et de boycotts, la population électorale de l’opposition reste à la maison et s’enracine dans le boycott; pourtant, elle ferait un véritable tremplin pour la candidate Yasmina Ouegnin si elle arrive à rassembler autour d’elle . Mais, n’est-il pas déjà trop tard ?…

De nombreux opposants politiques ivoiriens font l’objet d' »interpellations » policières. En bref, « S’afficher avec le Front, c’est s’abonner aux interpellations ! »

Sa notoriété n’étant plus à prouver et n’ayant plus rien à perdre mais tout à gagner, son staff et elle ont l’opportunité de changer l’histoire des élections « Made in Côte d’Ivoire ». Si changer de souscription s’avère le moindre mal en termes de coûts, la victoire reste possible s’ils arrivent à faire se lever la jeunesse à leur cause, les indécis à leur vision et l’opposition à leurs convictions ! Ils ont moins d’un mois pour y parvenir, la date des législatives étant arrêtée au 18 Décembre 2016 !

 Jinuwill

2 réflexions sur “Le Marketing Politique à la sauce Législatives + Cas d’étude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s